Croquettes rénales pour chien : peuvent-elles soigner ses soucis rénaux ?

15 vues 0 commentaire
9 minutes de lecture
Quelles croquettes rénales pour chien choisir ? Quelles croquettes rénales pour chien choisir ?

Votre compagnon souffre de soucis de reins, comme l’insuffisance rénale, et vous cherchez donc pour lui les meilleures croquettes rénales pour chien qui existent. C’est tout à votre honneur !

Seulement, au vu de la large gamme de croquettes disponibles sur le marché, ce choix peut sembler compliqué. Faut-il vous diriger vers des croquettes sans céréales ? Un aliment complet conçu par des vétérinaires ? Des croquettes élaborées à partir de certains ingrédients spécifiques ?

C’est pour vous aider à faire le bon choix pour votre compagnon que vous découvrirez ici ce dont a réellement besoin un chien qui souffre de soucis rénaux, ainsi que les 4 critères de qualité alimentaire que toute bonne croquette rénale doit respecter.

Besoin d’aider votre compagnon à guérir de son insuffisance rénale chronique (ou IRC) ? Consultez notre dossier “Insuffisance rénale du chien : des origines au traitement de la maladie” dès maintenant !

Quels sont les besoins nutritionnels d’un chien atteint d’insuffisance rénale ?

Avant de partir à la recherche de la meilleure croquette rénale pour chien, qui puisse aider votre compagnon à améliorer sa santé rénale, il est crucial de savoir de quoi il a réellement besoin pour tenter de guérir.

On entend bien souvent dire que les animaux de compagnie atteints d’insuffisance rénale chronique le sont à cause du taux de protéines contenu dans leur alimentation. Si les protéines ont bien un rôle à jouer dans le développement de cette maladie, ce discours est cependant erroné.

En effet, ce n’est pas la quantité de protéines contenue dans la gamelle de votre compagnon qui est à blâmer, mais la qualité de ces protéines ! Lorsqu’un chien consomme des protéines de qualité discutable, celles-ci viennent mettre son système digestif, et en particulier ses reins, à rude épreuve. Il peut alors développer une insuffisance rénale chronique, mais également des selles molles et diarrhées chroniques, des vomissements de bile, des troubles hépatiques, ou encore des dermatites.

C’est pourquoi, si vous souhaitez trouver une nourriture sèche qui convienne à la pathologie de votre compagnon, il faut cesser de lui donner ces protéines de qualité médiocre, et lui en fournir de meilleure qualité.

En témoigne la docteur vétérinaire Jutta Ziegler dans son livre Toxic Croquettes1, lorsqu’elle écrit : “Des études américaines ont clairement montré depuis longtemps qu’un apport réduit en protéines ne permet pas de remédier aux maladies rénales. Bien au contraire : le plus important, qu’il s’agisse de [chats] en bonne santé ou de [chats] malades des reins, est de leur donner des protéines de qualité […]”.

Ces protéines de qualité permettront d’améliorer la filtration glomérulaire des reins de votre chien, et l’aideront donc à régénérer sa fonction rénale au fil du temps.

Et qu’en est-il des chiens aux stades d’IRC avancés ?

Lorsque le chien se trouve en phase terminale d’insuffisance rénale, ou même au stade 3, il n’a souvent que peu d’appétit. Lui trouver des croquettes pour chien adaptées à ses besoins spécifiques peut ainsi paraître complexe.

La bonne pratique à appliquer, pour aider votre compagnon à bien se nourrir, voire à guérir ? Lui proposer uniquement de la viande crue pendant quelque temps. Celle-ci l’aidera à régénérer ses reins, et sera beaucoup plus appétante pour lui qu’un aliment sec comme les croquettes.

Attention cependant à ce que cette viande…

  • Soit destinée à la consommation humaine (un gage de qualité)
  • Soit de la volaille (poulet, dinde, canard…), de l’agneau ou du lapin
  • Et non du boeuf (auxquels bon nombre de chiens sont intolérants) ou du porc (hautement irritant pour le système digestif de nos compagnons)

Quels éléments essentiels de vraies croquettes rénales pour chien doivent-elles intégrer ?

Parmi les croquettes rénales pour chien disponible sur le marché, vous trouverez une variété de produits différents. Bon nombre de ceux-ci proposent des aliments enrichis en nutriments (oméga 3, vitamines, antioxydants…) ou bien vantent les mérites de leur composition (sans gluten, au saumon, à l’agneau…).

Cependant, pour réellement aider votre chien qui souffre d’IRC, il s’agit de revenir à ce dont il a réellement besoin par nature. Voici donc les 4 éléments cruciaux auxquels veiller lorsque vous choisissez des croquettes rénales à votre chien.

Des protéines et graisses animales de qualité

Comme vous l’avez lu plus haut, pour les chiens atteints de soucis rénaux, les protéines animales de qualité sont encore plus cruciales que pour les chiens en bonne santé.

Mais malheureusement, bon nombre de fabricants de PetFood continuent à intégrer à leurs produits des protéines peu recommandables, qui rendent la digestion de nos compagnons laborieuse… et ce, y compris des croquettes se disant spécifiquement adaptées aux cas d’IRC !

Consultez bien la composition des croquettes que vous songez à lui acheter, et veillez à ce qu’il ne s’y trouve pas…

  • Certains types de sous-produits animaux23, qui sont en fait des déchets de notre industrie agroalimentaire humaine, et rassemblent des bas-morceaux que nous ne consommons pas, comme des têtes, des carcasses, des cuirs, des cous, des pattes, des becs, des plumes…
  • Des protéines animales provenant de pays aux législations laxistes. C’est le cas des pays d’Amérique du Nord, où la loi autorise les fabricants de nourriture pour chat et chien à intégrer des viandes avariées recyclées à la Javel4 !
  • Des viandes se disant “fraîches”. Malheureusement, sous cette belle appellation se trouve (pas toujours, mais souvent) une réalité plus difficile à avaler. En effet, les viandes “fraîches” intégrées à l’aliment doivent nécessairement être déshydratées pour créer une croquette… ce qui peut leur faire perdre jusqu’à 5 fois leur teneur initiale en protéines. Qui plus est, dans certains pays d’Amérique du Nord, il est fréquent que ces viandes “fraîches” soient en fait reconstituées à partir d’un mélange de farines animales et de graisses, dont on ne connaît presque jamais l’origine, de sous-produits animaux, de minéraux et surtout d’eau (80% d’eau).

En somme, privilégiez toujours des aliments (pâtée comme croquettes) qui contiennent des protéines animales provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine, et de pays aux législations fermes, comme la France.

Aucun légume, tubercule, légumineuse ou fruit

Vous doutiez encore que votre chien est un carnivore, malgré des millénaires passés aux côtés des humains omnivores ? N’en doutez plus ! Les intestins de votre compagnon sont trois fois plus courts que ceux de l’homme, lisses et sans haustration5, ce qui lui rend pénible la digestion des légumes.

Pire encore : ces ingrédients peuvent endommager encore plus la fonction rénale déjà déficiente d’un animal atteint d’IRC. La raison ? Lorsqu’il consomme ce type d’ingrédients, son pH urinaire devient alors alcalin6. Or, avec un pH urinaire alcalin, les chiens sont alors plus sujets aux infections urinaires, qui peuvent elles-mêmes déboucher sur des soucis rénaux, et notamment à des IRC.

Qui plus est, on constate que ces ingrédients sont à l’origine de bon nombre d’autres soucis de santé chez nos compagnons, car ils provoquent sur leur système digestif des irritations chroniques, pouvant déboucher sur selles molles et diarrhées chroniques, vomissements bilieux, pancréatites aiguës, ou encore troubles hépatiques.

Le bon sens veut donc que l’on élimine de la gamelle de nos compagnons ces ingrédients, qui sont dangereux pour eux, et surtout dans le cas où vous recherchez des croquettes rénales pour chien. Exit toute trace de pommes de terre, de patates douces, de lentilles, de pois, de pois chiches, de petits pois, de tomates, de courgettes, ou d’autres ingrédients similaires !

Le saviez-vous ?

Le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire classe pomme de terre7, raisin8, ail et oignon9 comme toxiques pour les chiens et les chats. Raison de plus pour supprimer toute trace de ces ingrédients dans leur gamelle, n’est-ce pas ?

Un taux de glucides maximum de 33 %

Dans vos recherches concernant la nutrition animale, peut-être êtes-vous tombé sur des lanceurs d’alertes aux croquettes toxiques qui placent les glucides au sommet du podium des éléments qui nuisent à la santé de nos compagnons.

S’ils n’ont pas totalement tort, leur discours est cependant à nuancer. En effet, les glucides issus des céréales comme le riz ou le maïs sont parfaitement digestibles par nos chiens : ils présentent un taux de digestibilité de 99 % chez les chiens et les chats1011.

Cependant, lorsque les glucides dépassent les 33 % dans une croquette ou une pâtée (soit ⅓ de la composition totale de l’aliment), ils perdent leur effet neutre sur la santé de l’animal. C’est seulement alors qu’ils peuvent déboucher sur des problèmes d’obésité, de diabète… et d’infections urinaires chroniques6.

Or vous avez bien vu combien les infections urinaires peuvent aggraver la condition rénale d’un chien ! Toute bonne croquette rénale pour chien se doit donc de limiter son taux de glucides, à maximum 33 %.

Une cuisson basse température

Savez-vous ce qu’il arrive dans une croquette pour chien lorsque certains de ses ingrédients sont cuits à haute température ? Ils libèrent dans l’aliment final deux types d’éléments nocifs pour nos chiens :

  • D’une part, des acrylamides12, qui sont réputés comme cancérigènes
  • D’autre part, des Advanced Glycated End products13, qui sont toxiques pour les reins du chien

Pour préserver la santé globale (et notamment rénale) de votre compagnon, veillez donc à lui sélectionner une croquette cuite à basse température, respectueuse de l’intégrité nutritionnelle des bons ingrédients de base.

Les clés alimentaires pour trouver les meilleures croquettes rénales pour chien

Pour résumer : Les critères de qualité que toute bonne croquette rénale pour chien doit respecter

En somme, que votre chien soit chaton, Junior ou Senior, qu’il souffre d’IRC ou de tout autre souci de santé (surpoids, soucis d’articulations, allergies…), le meilleur aliment pour lui sera celui qui respecte ses Besoins Biologiques et Naturels, et qui lui proposera une réelle qualité alimentaire.

Nul besoin de croquettes estampillées “spécial insuffisance rénale” pour cela : l’engagement d’un fabricant pour la santé animale, ainsi qu’une attention particulière à la composition des croquettes, suffit.

Gardez donc en tête ces critères de qualité alimentaire :

  1. Des croquettes pleines de protéines et graisses animales de qualité
  2. Des croquettes sans légume, sans tubercule, sans légumineuse et sans fruit
  3. Des croquettes au taux de glucides maximum de 33 %
  4. Des croquettes cuites à basse température
  5. Des croquettes testées en laboratoire contre les mycotoxines, OGM et métaux lourds

En lui choisissant une nourriture qui respecte ces 5 critères, vous vous assurez de lui fournir le meilleur, et de préserver sa santé tout au long de sa vie.

Et si vous passiez à la Santé par l’Alimentation© ?

Il y a 15 ans de cela, nous cherchions la meilleure croquette possible pour les chiens de notre élevage des Joyeuses Gambades : celle qui respecte pleinement leurs besoins originels, et soit d’une qualité optimale.

Faute d’avoir trouvé cette croquette idéale… nous l’avons créée ! Face aux résultats remarquables qu’elles ont eu sur la santé de nos animaux, nous avons par la suite décidé de les mettre à disposition de tous les amoureux des chiens.

Dans les croquettes pour chien CROQ’ la Vie, vous trouverez ainsi…

  • Zéro légume, tubercule, légumineuse ou fruit
  • 70 % d’ingrédients d’origine animale, provenant uniquement d’abattoirs agréés à la consommation humaine
  • 23 % de glucides seulement
  • Une cuisson à basse température
  • Des ingrédients français, sourcés et tracés finement
  • Des tests en laboratoires indépendants contre les OGM, mycotoxines et métaux lourds, dont vous pouvez consulter librement les résultats ici

Qualité, respect des besoins originels de nos compagnons, et transparence : voilà les trois maîtres-mots de notre crédo, la Santé par l’Alimentation© ! C’est grâce à ces valeurs fondamentales que nos produits ont pu aider de nombreux chiens à guérir de leur insuffisance rénale, même à un stade avancé. Le vôtre sera-t-il le prochain à en bénéficier ?

Vous avez une question sur les soucis rénaux de votre compagnon, ou sur son alimentation ? Nous sommes ravis d’y répondre ! Contactez-nous via les commentaires ci-dessous, ou par email directement, pour bénéficier de nos conseils issus d’une riche expérience du terrain.

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] ]Dr Vétérinaire Jutta Ziegler – Toxic Croquettes – Édition Broché – 22 mai 2014, chapitre 1
  2. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  3. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  4. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  5. [] Mammalogy – Adaptation, Diversity, Ecology, de A.George Feldhamer Lee C. Drickamer Stephen H. Vessey Joseph F. Merritt Carey Krajewski – edition Johns Hopkins University Press (4ème édition) – 27 mars 2015
  6. [] [] Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal – Service diagnostic – Urology : https://www.medvet.umontreal.ca/servicediagnostic/materiel_pedagogique/urologie/uro_chimie.html
  7. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  8. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  9. [] L’ail et l’oignon : enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  10. [] Carciofi, A. C., Takakura, F. S., De‐Oliveira, L. D., Teshima, E., Jeremias, J. T., Brunetto, M. A., & Prada, F. (2008). Effects of six carbohydrate sources on dog diet digestibility and post‐prandial glucose and insulin response. Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition, 92(3), 326-336. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18477314
  11. [] De-Oliveira, L. D., Carciofi, A. C., Oliveira, M. C. C., Vasconcellos, R. S., Bazolli, R. S., Pereira, G. T., & Prada, F. (2008). Effects of six carbohydrate sources on diet digestibility and postprandial glucose and insulin responses in cats. Journal of Animal Science, 86(9), 2237-2246. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18469063
  12. [] FRC (Fédéraction Romande des Consommateurs) – Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/
  13. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney – Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899

Partagez cet article

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

QUI EST À L’ORIGINE DU BLOG CROQ LA VIE ?

Davy Ros

Davy Ros :

Ostéopathe D.F.O. et Hygiéniste, spécialisé en nutrition animale à l’élevage Joyeuses Gambades.

NOS ALIMENTS ET NOTRE BOUTIQUE SANTÉ

La boutique