Les croquettes pour chat “vétérinaire” sont-elles vraiment meilleures ?

97 vues 0 commentaire
11 minutes de lecture
Les croquettes pour chat “vétérinaire” sont-elles vraiment meilleures ? Les croquettes pour chat “vétérinaire” sont-elles vraiment meilleures ?

Dans votre recherche de la meilleure croquette pour chat, vous tombez sur un type d’aliment qui attire votre œil : les croquettes pour chat “vétérinaire”. L’appellation, qui semble donner une certaine expertise médicale à l’aliment, est pour le moins attirante. 

Mais que se cache-t-il derrière ces croquettes “vétérinaire” pour chat ? Leur composition et leur qualité sont-elles vraiment à la hauteur de leur nom ? Et surtout : conviendront-elles à votre cher compagnon ? 

C’est ce que vous allez découvrir dans cet article, qui vous fait la lumière sur les croquettes dites “vétérinaire” pour chat, et leur capacité réelle à préserver la santé de votre compagnon.

Qu’est-ce qu’une croquette “vétérinaire” pour chat ?

Derrière le terme de “croquettes vétérinaire pour chat” peuvent se cacher plusieurs acceptions. 

  • D’une part, il peut s’agir d’aliments ayant été créés sous le contrôle d’un vétérinaire, qui est venu surveiller que la croquette contient bien ce qu’il faut au chat pour être bien nourri.
  • D’autre part, certains aliments utilisent cette appellation pour indiquer que l’aliment peut résoudre un souci de santé en particulier.

C’est ainsi qu’on trouve sur le marché, dans cette deuxième acception du terme, différents types de croquettes pour chat “vétérinaires” : croquettes hypoallergéniques contre la dermatite, croquettes rénales pour les soucis liés aux reins du chat, croquette spéciale digestion difficile pour les problèmes digestifs (de diarrhée ou de vomissement du chat)… 

Pour les propriétaires amoureux de leurs animaux de compagnie, qui souhaitent mettre dans la gamelle de leurs compagnons le meilleur aliment complet, ce type de “croquette vétérinaire pour chat” peut être tout à fait attirant. Cependant, vous allez voir qu’au-delà du côté marketing de cette appellation, la vigilance reste toujours de rigueur.

Que contiennent ces croquettes pour chat “vétérinaire” ?

Il s’agit là d’une question intéressante, à laquelle il est difficile d’apporter une réponse catégorique. En effet, la composition et la qualité des croquettes pour chats “vétérinaire” sont très variables, de la plus Premium à la nourriture sèche peu recommandable.

Toutefois, il est important que vous sachiez que, sur le marché de la PetFood, de nombreux fabricants ne prennent malheureusement pas en compte les Besoins Biologiques et Naturels de nos animaux. Et ce, que leurs aliments se disent “vétérinaires” ou non. 

Pour ne prendre qu’un exemple, certaines croquettes vétérinaires pour chat spéciales “insuffisance rénale” s’appuient sur la croyance selon laquelle l’insuffisance rénale du chat provient d’un taux de protéines trop élevé. Les fabricants de ces croquettes ont donc tendance à baisser le taux de protéines que leurs aliments contiennent. Or, on sait aujourd’hui que ce n’est pas le taux de protéines en soi qui cause l’insuffisance rénale, mais bien la qualité de ces protéines. Et certaines croquettes vétérinaires, spécialisées dans les soucis rénaux des chats, persistent à intégrer à leur composition des protéines inadaptées aux chats, ou encore de piètre qualité. Un exemple qui montre combien, même créées sous contrôle vétérinaire, certaines nourritures ne peuvent tenir leurs promesses.

Ainsi, le premier conseil pour sélectionner les croquettes de votre chat qu’il faut vous donner est bien de ne pas vous arrêter sur l’appellation marketing “croquettes vétérinaires pour chat”, mais bien de regarder leur composition. L’objectif : garder à l’esprit les besoins nutritionnels originels de votre animal, pour lui trouver celui qui l’accompagnera dans la préservation de sa santé tout au long de sa vie.

Quels éléments garder à l’œil dans ces croquettes pour chat ?

Pour faire le bon choix de nourriture pour la santé de votre animal, il vous faut adopter des réflexes simples, consistant à regarder la composition des croquettes que vous comptez lui acheter. 

Ces réflexes sont valables, que vous soyez face à des croquettes pour chat “vétérinaire” au poulet, au saumon, au thon, spécialisées pour les chats junior ou senior, ou bien qui se disent spécifiquement adaptées à un souci de santé.

Important : votre chat est un carnivore !

Cette affirmation vous surprend ? Pourtant, elle est tout à fait véridique ! Il suffit de se pencher sur le système digestif de votre animal de compagnie pour le constater : ses intestins sont trois fois plus courts que ceux de l’humain, lisse et sans haustration. Un signe que sa nature est bien celle d’un carnivore.

Quelles croquettes vétérinaire pour chat lui choisir ?

La présence de légumes, tubercules, légumineuses ou fruits

En termes de nutrition féline, la présence de légumes, de tubercules, de légumineuses ou de fruits dans les croquettes pour chat est une véritable aberration. 

Comme vous l’avez lu plus haut, votre chat est un carnivore par nature. Ainsi, lorsqu’il consomme ces ingrédients, ceux-ci mettent à rude épreuve son organisme. Ils provoquent en effet sur son système digestif des irritations chroniques, qui se soldent par la suite par des selles molles et diarrhées, des vomissements de bile, des pancréatites aiguës, des troubles hépatiques ou encore des dermatites. 

Or, malheureusement, la tendance est bel et bien à l’inclusion de ces ingrédients inadaptés pour nos chats dans la nourriture animale. On les retrouve notamment dans les croquettes sans céréales, qui remplacent les céréales par des légumes dits “de remplissage”. Et les conséquences sur la santé de nos compagnons ne sont pas des moindres. 

Ainsi, qu’il s’agisse de pommes de terre, de patates douces, de lentilles, de pois, de pois chiches, de petits pois, de tomates, de courgettes, ou d’autres ingrédients similaires, votre réflexe doit être le même : les éviter à tout prix, que la croquette soit “vétérinaire” ou non !

Important : votre chat est un carnivore !

Cette affirmation vous surprend ? Pourtant, elle est tout à fait véridique ! Il suffit de se pencher sur le système digestif de votre animal de compagnie pour le constater : ses intestins sont trois fois plus courts que ceux de l’humain, lisse et sans ostracion1. Un signe que sa nature est bien celle d’un carnivore.

Le saviez-vous ? Le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire classe depuis plusieurs années déjà pomme de terre2, raisin3, ail et oignon4 comme étant toxiques pour les chats et les chiens. Raison de plus pour être vigilant quand vous sélectionnez ses croquettes ou sa pâtée !

La qualité des protéines et graisses animales

Vous vous en doutez : si votre chat est carnivore par nature, il présente de grands besoins en protéines et graisses animales pour conserver la santé. Ainsi, les aliments secs que vous considérez lui acheter doivent souscrire à ce besoin originel fort. 

Cependant, là encore, le monde de la PetFood n’est pas toujours à la hauteur de ce dont ont réellement besoin nos chers matous. Dans les croquettes pour chat “vétérinaire”, comme dans les croquettes qui ne prennent pas cette appellation, on retrouve quantité de protéines et graisses animales inadaptées à l’organisme de nos compagnons.

C’est notamment le cas… 

  • Des sous-produits animaux56. Ils sont fréquemment utilisés dans les croquettes, même dites “vétérinaires”… mais sont en fait les déchets de notre industrie agroalimentaire humaine. Tous les bas morceaux que nous ne consommons pas s’y retrouvent mélangés, et intégrés à la gamelle de nos compagnons : têtes, carcasses, cuirs, cous, pattes, becs, plumes… 
  • Des protéines animales provenant de pays aux législations peu fermes. C’est par exemple le cas des pays d’Amérique du Nord. Là-bas, il est légal, et malheureusement fréquent, d’intégrer des viandes avariées recyclées à la Javel7 à la nourriture animale. De même, les fabricants y intègrent fréquemment des viandes dites “fraîches”, mais en fait reconstituées à partir d’un mélange de farines animales (à l’origine souvent inconnue), de graisses, de minéraux, et surtout de beaucoup d’eau. 

Lorsqu’ils ingèrent ce type de protéines animales, nos chats subissent les mêmes déboires qu’avec les légumes : des irritations digestives chroniques, menant à des soucis de santé plus ou moins graves.

Ainsi, que vous sélectionniez des croquettes vétérinaires pour chat ou non, veillez à ce qu’elles contiennent uniquement des protéines et graisses animales provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine. Il est également recommandé de sélectionner des croquettes dont les protéines animales proviennent d’un pays aux lois fermes en la matière, comme la France.

Le saviez-vous ? La DGCCRF met en garde les consommateurs, en indiquant que, même en France, bon nombre de fabricants de nourriture pour chiens et chats abusent de l’appellation “viande fraîche” sur leurs produits8. De quoi vous motiver à vous intéresser de près à la réelle composition des aliments que vous achetez à votre compagnon !

Le taux de glucides

Sur Internet, on lit de nombreuses tribunes de lanceurs d’alertes aux croquettes toxiques concernant les glucides, et leurs effets négatifs sur la santé des chats et des chiens. Ces tribunes ont tendance à diaboliser les glucides, et à les présenter comme les premiers responsables des problèmes de santé de nos animaux actuellement. 

La réalité scientifique derrière les glucides est cependant à nuancer. En effet, selon les dernières études à date, les glucides issus des céréales (comme le riz ou le maïs) ont un taux de digestibilité de 99 % chez les chats comme les chiens.910 Là où les glucides peuvent poser problème, c’est lorsqu’ils sont intégrés en trop grande quantité dans les croquettes pour chat, vétérinaires ou non.

En effet, au-delà de 33 % de taux de glucides (soit ⅓ de la composition de l’aliment), on constate chez nos compagnons… 

  • Des problèmes de surpoids, voire d’obésité
  • Du diabète 
  • Des infections urinaires chroniques11

Ceci étant, en limitant le taux de glucides dans l’aliment de votre chat à 33 % maximum, vous vous assurez que les glucides gardent leur effet neutre sur sa santé.

Le mode de cuisson de l’aliment

Jusqu’alors, nous avons parlé de la composition des croquettes pour chat “vétérinaire”. Mais saviez-vous que le mode de cuisson de l’aliment sec que vous achetez à votre matou peut également influer sur sa santé

En effet, il est prouvé que, lorsqu’ils sont cuits à haute température, certains ingrédients libèrent dans la croquette deux types d’éléments nocifs pour la santé du chat : 

  • Des acrylamides12, éléments cancérigènes
  • Des Advanced Glycated End products13, ou AGE, toxiques pour ses reins

Pour éviter des soucis de santé supplémentaires à votre compagnon, vérifiez que ses croquettes sont bien cuites à basse température. Ce mode de cuisson respectera également l’intégrité des nutriments de base de l’aliment.

Les tests en laboratoire menés sur l’aliment

Avez-vous entendu parler des mycotoxines, des métaux lourds, ou encore des OGM ? Il s’agit d’éléments dont les scientifiques étudient l’impact sur la santé des humains et des animaux. Et c’est un fait : consommés fréquemment et à haute dose, ils peuvent mettre en péril notre santé comme celle de nos compagnons à quatre pattes

Pourtant, ces faits scientifiques n’empêchent pas un grand nombre de fabricants de ne pas faire attention au fait que leurs aliments n’en contiennent pas trop. Par exemple, concernant les métaux lourds, deux études différentes1415 ont prouvé que 24 % des aliments analysés (pour chiens et chats) contenaient des concentrations en Arsenic supérieures à la limite édictée par la législation européenne. Les résultats de ces études étaient si saisissants, que l’un des deux laboratoires a même notifié 7 fois le RASFF16 de ces soucis, sur les seules années 2011 et 2012. 

Mais alors comment vous, propriétaire soucieux du bien-être de votre compagnon, pouvez-vous faire en sorte d’éviter des soucis de santé à votre chat ? Tout simplement en demandant la plus stricte transparence aux fabricants de PetFood que vous sélectionnez pour votre chat ! Cette transparence passe par le fait d’afficher clairement les résultats de tests menés en laboratoire, contre les mycotoxines, les OGM ou les métaux lourds

Vous l’avez compris : toute bonne croquette pour chat, vétérinaire ou non, se doit donc de vous offrir une transparence totale sur ce qu’elle contient. Il en va de la santé de votre compagnon !

Les points clés à retenir pour choisir une croquette pour chat adaptée à ses besoins

Que vous ayez un chat stérilisé ou non, un chat adulte ou un chaton, il n’a pas de besoins spécifiques qui justifient qu’on lui sélectionne une croquette “spéciale” (vétérinaire ou non). Tout au long de sa vie, votre compagnon présente toujours les mêmes besoins originels, et sa nourriture doit les remplir, pour l’aider à conserver la santé.

Le tout est de sélectionner pour lui une croquette répondant à ses Besoins Biologiques et Naturels. Pour résumer ce que vous avez appris de la lecture de cet article, voici les 5 critères de qualité d’une croquette pour chat (vétérinaire ou non) à suivre :

  1. Aucun légume, tubercule, fruit, ou légumineuse
  2. Uniquement des protéines et graisses animales provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine, provenant de pays aux législations fermes
  3. Un taux de glucides maximum de 33 % (soit ⅓ de la composition de l’aliment) 
  4. Une cuisson basse température
  5. Des résultats de tests menés en laboratoire contre les mycotoxines, OGM et métaux lourds

Chez CROQ’ la Vie, la santé de nos petites boules de poils a toujours été au cœur de nos processus de fabrication de croquettes. Nous respectons les critères de qualité les plus stricts qui soient, pour apporter aux chiens comme aux chats un aliment complet, au plus près de leurs besoins originels. 

Créées sous contrôle vétérinaire, les croquettes pour chat CROQ’ la Vie souscrivent aux 5 critères de qualité que vous avez découverts. Et parce que la qualité nous est chère, nous sélectionnons les ingrédients de nos produits en France, pour une traçabilité optimale. 

Et si votre chat était le prochain à profiter de la qualité de CROQ’ la Vie ?
Besoin de plus de conseils sur l’alimentation de votre compagnon ? N’hésitez pas à nous contacter, via les commentaires ci-dessous ou par email directement. C’est toujours un plaisir que de vous partager nos conseils, issus d’années passées aux côtés des chats et des chiens !

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Mammalogy – Adaptation, Diversity, Ecology, de A.George Feldhamer Lee C. Drickamer Stephen H. Vessey Joseph F. Merritt Carey Krajewski – edition Johns Hopkins University Press (4ème édition) – 27 mars 2015
  2. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  3. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” :  https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  4. [] L’ail et l’oignon : enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” :  https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  5. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  6. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  7. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  8. [] Mentions d’étiquetage sur les aliments pour chiens et chats – Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/mentions-detiquetage-sur-aliments-pour-chiens-et-chats
  9. [] Carciofi, A. C., Takakura, F. S., De‐Oliveira, L. D., Teshima, E., Jeremias, J. T., Brunetto, M. A., & Prada, F. (2008). Effects of six carbohydrate sources on dog diet digestibility and post‐prandial glucose and insulin response. Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition, 92(3), 326-336. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18477314
  10. [] De-Oliveira, L. D., Carciofi, A. C., Oliveira, M. C. C., Vasconcellos, R. S., Bazolli, R. S., Pereira, G. T., & Prada, F. (2008). Effects of six carbohydrate sources on diet digestibility and postprandial glucose and insulin responses in cats. Journal of Animal Science, 86(9), 2237-2246. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18469063
  11. [] Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal – Service diagnostic – Urology : https://www.medvet.umontreal.ca/servicediagnostic/materiel_pedagogique/urologie/uro_chimie.html
  12. [] FRC (Fédéraction Romande des Consommateurs) – Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/
  13. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney – Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899
  14. [] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
  15. [] M. Davies , R. Alborough , L. Jones , C. Davis , C. Williams , et DS Gardner, (2017) : Mineral analysis of complete dog and cat foods in the UK and compliance with European guidelines “Analyse minérale d’aliments complets pour chiens et chats au Royaume-Uni et conformité aux directives européennes.” : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5719410/#CR5
  16. [] RASFF – Food and Feed Safety Alerts : Créé en 1979, RASFF permet un partage efficace des informations entre ses membres (autorités nationales de sécurité des aliments des États membres de l’UE, Commission, EFSA, ESA, Norvège, Liechtenstein, Islande et Suisse) et fournit un service 24h / 24 pour garantir les notifications sont envoyées, reçues et traitées collectivement et efficacement. Grâce au RASFF, de nombreux risques en matière de sécurité alimentaire ont été évités avant d’avoir pu être nocifs pour les consommateurs européens. – https://ec.europa.eu/food/safety/rasff_en

Partagez cet article

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité

QUI EST À L’ORIGINE DU BLOG CROQ LA VIE ?

Davy Ros

Davy Ros :

Ostéopathe D.F.O. et Hygiéniste, spécialisé en nutrition animale à l’élevage Joyeuses Gambades.

NOS ALIMENTS ET NOTRE BOUTIQUE SANTÉ

La boutique