Les éléments dont vous méfier dans les croquettes pour chat pas chères !


696 vues 0 commentaire
Acheter des croquettes pour chat pas cher : une fausse bonne idée ? Acheter des croquettes pour chat pas cher : une fausse bonne idée ?

Vous êtes actuellement à la recherche de croquettes pour chat pas chères, mais qui ne mettront pas pour autant la santé de votre compagnon en danger ? Vous êtes bien tombé : cet article a pour vocation d’observer comment ce type d’aliment remplit les besoins en nutrition de nos compagnons. 

Vous allez découvrir les éléments à garder à l'œil lorsque vous sélectionnez des croquettes pour chat pas chères, et pourrez ainsi faire votre choix en toute connaissance de cause.

Acheter des croquettes pour chat pas cher : une fausse bonne idée ?

Commençons par une réflexion assez générale sur les croquettes pour chat pas chères. À première vue, acheter ce type d’aliments peut vous sembler être une bonne manière de faire des économies. Seulement, à terme, ce n’est pas tant le cas que cela !

Vous allez le découvrir en continuant la lecture : la plupart des croquettes pour chat bas de gamme contiennent en fait des éléments inadaptés aux besoins originels du chat. Résultat : lorsqu’il consomme ces croquettes pour chats, votre compagnon se retrouve très vite à subir des soucis de santé. Ces soucis vont alors, non seulement, le faire souffrir, mais également déboucher sur des frais pour vous : rendez-vous chez le vétérinaire, examens médicaux, achat de médicaments ou de produits spéciaux contre ses maladies…

En somme, acheter des croquettes pour chat pas cher, c’est surtout potentiellement exposer son matou à des soucis de santé, et donc s’exposer soi-même à des frais supplémentaires à moyen ou long terme

Cependant, attention : montée des prix des croquettes ne signifie pas pour autant montée en qualité ! Malheureusement, à l’heure actuelle, la nourriture pour animaux de compagnie, quel que soit son prix, est bien souvent truffée d’éléments qui peuvent mettre en péril la santé de nos petites boules de poils.

Ainsi, on trouvera ces éléments autant dans des croquettes pour chat pas chères que dans certaines croquettes dites “Premium” ou dans des croquettes vétérinaires. Pour faire le bon choix pour la santé de votre compagnon, apprenez dès maintenant à vous pencher sur les sachets d’alimentation animale, et sachez démêler le vrai du faux, en vous focalisant sur les Besoins Biologiques et Naturels de votre matou !

Que valent vraiment les croquettes pour chat pas chères ?

Les 5 éléments à surveiller dans les croquettes pour chat pas chères

C’est parti : vous allez découvrir la face cachée de bon nombre de marques de croquettes pour chat pas chères. Vous verrez que ces découvertes vous dissuaderont sans doute d’essayer de trouver des croquettes à bas prix pour votre petit félin domestique, et de vous focaliser surtout sur la qualité !

Un indispensable à prendre en compte : votre chat est carnivore !

Avant même de lister les éléments à surveiller dans la gamelle de votre compagnon, sachez-le : votre chat est bel et bien un carnivore. Malgré des milliers d’années passées à être domestiqué par les humains, son système digestif demeure celui d’un carnivore : ses intestins sont trois fois plus courts que ceux de l’homme, lisses et sans ostracion1. Par conséquent, par exemple, il ne peut correctement digérer les légumes.

Embrassez dès maintenant la nature carnivore de votre compagnon : il s’agit d’un élément crucial pour lui trouver les bons aliments secs ou pâtées, qui préserveront son bien-être.

Élément #1 : Des légumes, fruits, tubercules ou légumineuses

Si vous regardez le premier sachet de croquettes pour chat pas chères que vous avez sous la main, vous verrez sans doute apparaître dessus la mention de légumes, fruits, tubercules ou légumineuses dans leur composition. Il s’agit malheureusement d’une tendance alimentaire très répandue, qui ne date pourtant que de quelques années. 

Si nous écrivons “malheureusement”, c’est parce que ces ingrédients font aujourd’hui des ravages chez nos chats et nos chiens. En effet, au-delà d’être inadaptés à leur régime carnivore originel, ils provoquent chez eux des irritations intestinales chroniques

Et les conséquences de ces irritations ne se font pas attendre : selles molles et diarrhées, vomissements de bile, pancréatites aiguës, dermatites, et autres troubles hépatiques, viennent alors nuire à la santé de votre compagnon !

On voit d’ailleurs bien souvent apparaître ces ingrédients dans les croquettes sans céréales. Car, pour remplacer les glucides issus de céréales (nécessaires pour former de la nourriture sèche), les fabricants utilisent des glucides issus de légumes ou autres ingrédients similaires. Une mode dangereuse pour la santé de nos petits félins !

C’est ainsi qu’on ne s’étonnera pas de constater que le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire classe depuis plusieurs années certains de ces ingrédients (la pomme de terre2, le raisin3, l’ail et l’oignon4) comme “toxiques”.

Ouvrez donc l’œil, et le bon : les aliments pour chats que vous envisagez de lui acheter contiennent-ils la moindre trace de pommes de terre, de patates douces, de lentilles, de pois, de pois chiches, de petits pois, de tomates, de courgettes, ou d’autres incongruités similaires ?

Élément #2 : Des protéines et graisses animales de qualité douteuse

Peut-être le savez-vous déjà : les ingrédients les plus onéreux, pour un fabricant de PetFood, sont bien les protéines animales. Or, votre chat, ce carnivore par nature, en tire sa première source de vitalité ! Ce sont ces protéines et graisses animales qui lui donnent un système immunitaire robuste, et lui permettent de garder la santé. 

Ainsi, pour faire des économies, les fabricants de croquettes pour chat pas chères vont très souvent rogner sur la quantité de protéines animales contenues dans leurs aliments… mais également sur leur qualité

Or, à l’instar des légumes, des protéines animales de qualité médiocre vont induire chez votre matou des irritations intestinales chroniques, et provoquer le même type de soucis de santé. 

Alors quel type de protéines animales médiocres devez-vous surveiller sur les paquets de croquettes pour chat pas chères ? Il en existe plusieurs :

  • Les sous-produits animaux56. Une triste réalité se cache derrière ce terme, que vous retrouverez sur bon nombre de paquets : les sous-produits animaux sont les déchets de l’industrie agroalimentaire humaine. Tous les bas morceaux d’animaux que nous, humains, ne consommons pas, y sont mêlés : têtes, carcasses, cuirs, cous, pattes, becs, plumes… 
  • Les protéines animales provenant de pays aux législations peu fermes. Par exemple, dans les pays d’Amérique du Nord la loi autorise d’utiliser des viandes avariées recyclées à la Javel dans la pâtée ou la croquette de votre compagnon7. Dans les mêmes pays, on trouve également des croquettes à base de viandes reconstituées à partir d’un mélange de farines animales (souvent des sous-produits), de graisses, de minéraux, et surtout de beaucoup d’eau. 
  • Les protéines animales provenant de “viandes fraîches”. Si celles-ci ne sont pas spécifiquement irritantes pour le système digestif du chat, elles peuvent ne pas remplir ses besoins spécifiques en protéines animales. En effet, lorsqu’elles sont utilisées dans les croquettes, ces viandes fraîches doivent naturellement être déshydratées. Ainsi, une fois l’aliment produit, ces croquettes à base de viande fraîche se retrouvent jusqu’à 30 fois moins chargées en protéines animales ! Et globalement, cette appellation “croquettes à la viande fraîche” demande une réelle vigilance : la DGCCRF elle-même signale aux consommateurs que bon nombre de marques en abusent dans leur communication8

Ces pratiques, qui se retrouvent dans tous les types de croquettes, des plus chères aux moins chères, sont particulièrement utilisées dans les croquettes bas de gamme. Prêtez-y attention quand vous achetez l’aliment de votre animal de compagnie !

Élément #3 : Des glucides à profusion

Peut-être avez-vous déjà entendu parler des méfaits des glucides sur la santé des chiens et chats : c’est là le cheval de bataille de nombreux lanceurs d’alertes aux croquettes toxiques sur Internet. Pour choisir la bonne croquette à votre compagnon, il s’agit de bien comprendre ce sujet. 

Tout d’abord, sachez que les glucides sont tout à fait digestibles pour les chats. Les études scientifiques910 démontrent qu’ils présentent une digestibilité de 99 % chez les chats comme les chiens.

Là où on rencontre souvent un souci, c’est lorsque ces glucides sont présents en trop grande quantité dans la gamelle du chat. À partir de 33 % de taux de glucides, votre chat s’expose à des soucis d’embonpoint, de surpoids, voire d’obésité, mais également de diabète, et d’infections urinaires chroniques11.

Or, on trouve bien souvent dans les croquettes pas chères des taux de glucides qui explosent largement cette limite de 33 % ! La raison à cela est simple : les fabricants de ces aliments peu chers remplacent les protéines et graisses animales par des céréales ou des légumes dits “de remplissage". Ils accroissent ainsi la rentabilité de leur aliment, mais mettent en péril la santé de nos compagnons.

Élément #4 : Des cancérigènes et éléments toxiques pour ses reins

Vous l’avez compris si vous avez bien lu cet article jusqu’alors : on trouve dans la nourriture animale des éléments dangereux pour la santé des chats. Et malheureusement, ce n’est pas qu’une question de composition ; le mode de cuisson de l’aliment peut également avoir un impact négatif sur sa santé

Lorsque certains ingrédients sont cuits à haute température (comme c’est souvent le cas dans un milieu industriel), ils libèrent dans l’aliment final deux types d’éléments nocifs : 

  • Des acrylamides12, des cancérigènes
  • Des Advanced Glycated End products (ou AGE)13, toxiques pour la santé rénale

C’est bien souvent le cas des croquettes pour chat pas chères, mais cette pratique est également répandue pour les croquettes Premium. À vous de vérifier le mode de cuisson de l’aliment complet que vous choisissez à votre compagnon !

Élément #5 : Des OGM, mycotoxines et métaux lourds

Si les autres éléments que nous vous avons présentés peuvent être visibles sur les sachets de croquettes chat, ces trois derniers ne sont pas affichés par les fabricants. Et pour cause ! Lorsqu’ils sont présents en trop grande quantité dans l’aliment, ils peuvent mener à des soucis de santé graves

Prenons l’exemple des métaux lourds : consommés en quantité, ils provoquent chez les chats et les chiens des soucis dermatologiques, depuis de simples dermatites jusqu’à des cancers de la peau. 

Or deux études récentes1415 ont prouvé que la nourriture animale en était bien trop souvent truffée. Ces études ont trouvé que 24 % des aliments analysés contenaient des taux d’Arsenic (un métal lourd) supérieurs à la limite édictée par l’Union européenne. Des résultats qui ont tant alarmé l’un des laboratoires, que celui-ci s’est empressé de faire 7 notifications au RASFF16, rien que sur les années 2011 et 2012.

Alors, comment donc vous assurer que les croquettes que vous sélectionnez à votre compagnon n’en contiennent pas trop ? Il vous faut pouvoir faire confiance au fabricant, qui doit pouvoir vous donner accès aux résultats de tests menés en laboratoire indépendant.  

Et vous vous doutez bien que des croquettes pour chat pas chères ne mènent malheureusement pas ce type de tests en laboratoire, qui demandent un véritable investissement pour la santé animale…

Pour résumer : les clés pour acheter les bonnes croquettes à son chat

Que votre chat soit encore un chat ou un chat adulte, que vous ayez un chat stérilisé ou non, ou un chat avec des soucis de santé, il aura toujours les mêmes besoins nutritionnels en termes de qualité. 

C’est pourquoi, pour préserver sa santé tout au long de sa vie, l’aliment que vous lui choisissez doit répondre aux 5 critères de qualité suivants : 

  1. Aucun légume, tubercule, légumineuse ou fruit dans la croquette
  2. Des protéines et graisses animales provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine, et si possible de pays aux législations fermes
  3. Un taux de glucides limité à 33 % maximum 
  4. Une cuisson à basse température
  5. Des tests menés en laboratoire contre les mycotoxines, métaux lourds et OGM

Ainsi, que ses croquettes soient à base de saumon, de thon, de volaille (dinde, poulet, canard…) ou d’agneau, tant qu’elles respectent les besoins originels de votre compagnon, il s’agira d’un bon choix de votre part !

Mais vous avez découvert qu’il était difficile pour les croquettes pour chat pas chères de respecter ces critères de qualité, en proposant un prix toujours aussi attractif. Voyez donc la nourriture que vous prodiguez à votre matou comme un investissement pour sa santé et son bien-être, et choisissez-lui le meilleur !

Et si votre chat entrait dans la grande famille CROQ’ la Vie ?

Il y a plus de 15 ans déjà, nous concevions les premières croquettes CROQ’ la Vie, d’abord pour les chiens, puis pour les chats. Leur objectif ? S’approcher au plus près des Besoins Biologiques et Naturels de nos animaux, en étant élaborées à partir de tout ce dont ils ont réellement besoin, par nature. 

Dans les croquettes pour chat CROQ’ la Vie, vous trouverez donc… 

  1. Zéro légume, tubercule, légumineuse ou fruit
  2. 70 % d’ingrédients d’origine animale, issus d’abattoirs agréés à la consommation humaine
  3. 21 % de glucides seulement : un record pour une croquette sans légumes !
  4. Une cuisson à basse température, respectueuse de l’intégrité des nutriments des ingrédients
  5. Des tests en laboratoire, dont les résultats sont consultables à même notre site web

Nos ingrédients sont également sourcés en France, pour une qualité et une traçabilité optimales. Notre crédo : gagner la confiance des animaux et des leurs propriétaires par la transparence et la qualité ! C’est grâce à cela que de nombreux chats ont pu retrouver une santé (notamment gastro-intestinale) normale.

Alors, votre chat est-il prêt à bénéficier des meilleures croquettes pour chat ?

Une question ou un doute sur l’alimentation de votre compagnon ? Partagez-les-nous dans les commentaires ci-dessous, ou bien par email directement : nous sommes toujours heureux de vous prodiguer des conseils issus de notre expérience de la Santé par l’Alimentation© !

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Mammalogy – Adaptation, Diversity, Ecology, de A.George Feldhamer Lee C. Drickamer Stephen H. Vessey Joseph F. Merritt Carey Krajewski – edition Johns Hopkins University Press (4ème édition) – 27 mars 2015
  2. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  3. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” :  https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  4. [] L’ail et l’oignon : enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” :  https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  5. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  6. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  7. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  8. [] Mentions d’étiquetage sur les aliments pour chiens et chats – Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/mentions-detiquetage-sur-aliments-pour-chiens-et-chats
  9. [] Carciofi, A. C., Takakura, F. S., De‐Oliveira, L. D., Teshima, E., Jeremias, J. T., Brunetto, M. A., & Prada, F. (2008). Effects of six carbohydrate sources on dog diet digestibility and post‐prandial glucose and insulin response. Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition, 92(3), 326-336. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18477314
  10. [] De-Oliveira, L. D., Carciofi, A. C., Oliveira, M. C. C., Vasconcellos, R. S., Bazolli, R. S., Pereira, G. T., & Prada, F. (2008). Effects of six carbohydrate sources on diet digestibility and postprandial glucose and insulin responses in cats. Journal of Animal Science, 86(9), 2237-2246. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18469063
  11. [] Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal – Service diagnostic – Urology : https://www.medvet.umontreal.ca/servicediagnostic/materiel_pedagogique/urologie/uro_chimie.html
  12. [] FRC (Fédéraction Romande des Consommateurs) - Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/
  13. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney - Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899
  14. [] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
  15. [] M. Davies , R. Alborough , L. Jones , C. Davis , C. Williams , et DS Gardner, (2017) : Mineral analysis of complete dog and cat foods in the UK and compliance with European guidelines “Analyse minérale d’aliments complets pour chiens et chats au Royaume-Uni et conformité aux directives européennes.” : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5719410/#CR5
  16. [] RASFF - Food and Feed Safety Alerts : Créé en 1979, RASFF permet un partage efficace des informations entre ses membres (autorités nationales de sécurité des aliments des États membres de l'UE, Commission, EFSA, ESA, Norvège, Liechtenstein, Islande et Suisse) et fournit un service 24h / 24 pour garantir les notifications sont envoyées, reçues et traitées collectivement et efficacement. Grâce au RASFF, de nombreux risques en matière de sécurité alimentaire ont été évités avant d'avoir pu être nocifs pour les consommateurs européens. - https://ec.europa.eu/food/safety/rasff_en

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité