Croquettes hypoallergéniques pour chat : sont-elles réellement efficaces ?


1 388 vues 0 commentaire
Croquettes hypoallergéniques pour chat : sont-elles réellement efficaces ? Croquettes hypoallergéniques pour chat : sont-elles réellement efficaces ?

Face aux soucis dermatologiques de votre chat, qui se gratte sans cesse, et aux traitements que vous avez essayés, sans succès, vous recherchez désormais des croquettes hypoallergéniques pour chat ?

Vous êtes au bon endroit : vous allez découvrir dans cet article les besoins d’un matou présentant des soucis de peau, mais également les clés pour bien choisir les croquettes qui l’aideront à guérir.

Quels sont les besoins nutritionnels d’un chat souffrant de problèmes de peau ?

Si vous êtes à la recherche de la meilleure croquette hypoallergénique pour votre chat, il vous faut tout d’abord vous pencher sur ce qui cause ses soucis de peau. Car vous allez ici découvrir que l’alimentation a bien un rôle à jouer sur les soucis dermatologiques de nos animaux de compagnie.

Pourquoi votre chat se gratte sans cesse ?

Le chat qui se gratte tout le temps sans avoir de puces est un symptôme très fréquent chez nos matous : c’est le signe que votre compagnon souffre de dermatite atopique.

Pour comprendre les besoins en nutrition de votre compagnon canin, vous devez comprendre le rôle que joue sa peau dans la régulation de son organisme. La peau est un système émonctoire, tout comme le sont les poumons, les reins, ou le foie. Cela signifie qu’elle aide le chat à se libérer d’éléments qui le dérangent, présents dans son organisme.

Ainsi, quand un chat se gratte sans cesse, sans présence de parasites externes, c’est que son corps rejette des toxines par les pores de sa peau. Et, lorsque ces toxines sortent de sa peau, elles provoquent alors ces fameuses démangeaisons.

Les éléments présents dans sa gamelle qui causent ses soucis

Mais alors, quel rapport avec l’alimentation, vous demandez-vous ? C’est bien simple : ces fameux éléments toxiques dont votre chat veut se libérer proviennent bien souvent du contenu de sa gamelle !

On constate en effet que les chats nourris avec une alimentation contenant certains ingrédients ou éléments sont plus susceptibles de souffrir de problèmes de peau. Ces éléments sont…

  • Les légumes, tubercules, légumineuses et fruits. Votre chat est un carnivore par nature : en attestent ses intestins, trois fois plus courts que ceux de l’humain, lisses et sans haustration1. Ces ingrédients ne font donc pas partie de son régime alimentaire originel ; mais le souci va plus loin que cela. Lorsqu’il en ingère, la digestion de votre compagnon est mise à rude épreuve, et il subit alors des inflammations digestives chroniques, dont il tente de se débarrasser grâce à son système émonctoire. D’ailleurs, ce n’est pas là le seul méfait des légumes, tubercules, légumineuses et fruits : ils sont également à l’origine de bon nombre de cas de selles molles et diarrhées, vomissements de bile chroniques, pancréatites aiguës ou encore de troubles hépatiques chez nos chats.
  • Les protéines animales de qualité discutable. À l’instar des légumes, les protéines animales de mauvaise qualité viennent créer sur l’organisme du chat des irritations intestinales chroniques, qui le dérangent fortement.
  • Les métaux lourds. Ces éléments sont reconnus comme étant à l’origine de bon nombre de soucis de peau chez nos compagnons à quatre pattes2 : non seulement dermatite d’irritation, mais également mélanodermie, hyperkératose palmoplantaire, maladie de Bowen, ou encore cancer de la peau. Outre leurs effets dermatologiques, ils ont également une influence négative sur le système nerveux et le cœur de nos chats.

La première étape pour choisir de bonnes croquettes pour chat hypoallergéniques ? Supprimer de sa gamelle la trace de ces éléments qui lui sont nocifs ! Et pour vous y aider, vous allez découvrir dans la suite de l’article comment les repérer sur les sachets de nourriture animale.

Votre chat souffre d’une dermatite avancée, ou grave ?

Dans ce cas, il peut être déterminant d’intégrer, en plus de croquettes et/ou d’une pâtée de qualité, une part de viande crue de qualité dans sa ration quotidienne. En effet, de bonnes protéines animales peuvent donner un véritable coup de pouce à son organisme : elles accélèrent l’élimination des toxines de son organisme.

Attention cependant à lui proposer des protéines animales de qualité ! Choisissez-les…

  • Destinées à la consommation humaine
  • Provenant de volaille (dinde, poulet, canard…), d’agneau, ou de lapin
  • Et surtout pas de boeuf (à l’origine de bon nombre d’intolérances chez nos chats) ni de porc (hautement irritant)
Attention à la composition des croquettes hypoallergéniques pour chat !

Comment choisir ses croquettes hypoallergéniques pour chat ?

Il est temps d’apprendre comment choisir l’aliment qui aidera votre chat à guérir de ses soucis dermatologiques.

Vous avez peut-être déjà sondé le marché, pour observer le type de nourriture sèche proposée par les fabricants de PetFood. Entre croquettes sans céréales, croquettes pour chaton ou pour chat Senior, croquettes Premium sans gluten ou enrichies en vitamines ou nutriments… le choix peut sembler complexe.

Il ne l’est pas tant que ça, si vous vous focalisez sur ce dont a réellement besoin votre compagnon !

En effet, qu’elles se disent “croquettes hypoallergéniques pour chat” ou non, les meilleures croquettes pour votre matou seront celles qui respectent ses Besoins Biologiques et Naturels, et qui sont élaborées à base d’ingrédients de qualité.

Malheureusement, bon nombre de fabricants de PetFood ne gardent pas en tête la santé de nos compagnons lorsqu’ils produisent des croquettes. Et ce, même si leurs produits se disent “hypoallergéniques”, ou destinés aux chats qui souffrent de soucis dermatologiques !

C’est pourquoi il vous faut absolument vérifier que les 5 critères de qualité alimentaire sont remplis par la croquette (hypoallergénique ou non) pour chat que vous allez lui choisir.

Celle-ci doit être…

  1. Sans légume, tubercule, légumineuse ou fruit. Vous avez découvert plus haut les méfaits de ces ingrédients sur la santé animale. D’ailleurs, le Centre Antipoison Animal de l’École Nationale Vétérinaire classe depuis longtemps déjà la pomme de terre3, le raisin4, l’ail et l’oignon5 comme “toxiques” pour les chats et pour les chiens. Une bonne raison de plus pour supprimer de sa gamelle toute trace de pommes de terre, de patates douces, de lentilles, de pois, de pois chiches, de petits pois, de tomates, de courgettes, ou d’autres ingrédients similaires, inadaptés à ses besoins naturels.
  2. Gorgée de protéines et matières grasses animales provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine, et provenant de pays aux législations fermes, comme la France. C’est là la seule manière d’éviter de lui choisir un aliment contenant des protéines animales qui pourraient aggraver encore plus ses soucis de peau, et plus globalement, sa santé. Car les protéines animales de qualité discutable sont légion dans la PetFood ! Par exemple, bon nombre de fabricants continuent à intégrer dedans certains types de sous-produits animaux67, qui sont en fait des déchets de l’industrie agroalimentaire humaine, rassemblant des bas-morceaux irritants tels que des têtes, des carcasses, des cuirs, des cous, des pattes, des becs, ou encore des plumes. Quant à la provenance de ces protéines, elle a également toute son importance. Par exemple, dans les pays d’Amérique du Nord, les lois autorisent l’utilisation dans la nourriture animale de viandes avariées recyclées à la Javel8, mais aussi de viandes se disant “fraîches”, mais qui sont en fait reconstituées à partir d’un mélange de farines animales et de graisses, de sous-produits animaux dont on connaît rarement l’origine, de minéraux, mais surtout de beaucoup d’eau.
  3. Testée en laboratoire contre les métaux lourds, mais également contre les mycotoxines et les OGM. Ces éléments, bien que connus comme nocifs pour la santé animale comme humaine, continuent à être trop présents dans les nourritures proposées par les fabricants de Pet Food ! En témoignent deux études récentes910, qui ont analysé des échantillons d’aliments pour chien et pour chat : elles démontrent que 24 % des produits analysés contenaient des concentrations totales en Arsenic qui dépassaient la limite légale édictée par l’Union européenne ! La seule manière de vous assurer que la gamelle de votre compagnon n’affaiblira pas sa santé ? Faire confiance à des fabricants qui ont fait tester leurs croquettes en laboratoire indépendant, et qui peuvent vous en fournir les preuves formelles, en toute transparence.
  4. Avec un taux de glucides limité à 33 % maximum (soit ⅓ de la composition totale de l’aliment). Si les glucides n’ont pas de rapport direct avec les soucis dermatologiques de votre compagnon, il est cependant crucial de surveiller le taux de glucides de l’alimentation pour animaux que vous lui choisissez. En effet, les glucides sont tout à fait digestibles pour les chats et les chiens (99% de taux de digestibilité1112) ; cependant, point trop n’en faut. Car, au-delà de 33 % de taux de glucides, ceux-ci perdent leur effet neutre sur la santé de l’animal, et peuvent mener à des soucis d’obésité, de diabète, ou encore d’infections urinaires chroniques13.
  5. Cuite à basse température. Saviez-vous que, lorsque certains ingrédients étaient cuits à haute température, ils libéraient dans les croquettes des acrylamides14 (cancérigènes), ainsi que des Advanced Glycated End products15 (nocifs pour les reins de votre matou) ? Maintenant que vous le savez, à vous de choisir une croquette cuite à basse température : c’est là le gage d’un respect de l’intégrité nutritionnelle des bons aliments de base des croquettes.

Vous l’aurez compris : “croquette hypoallergénique pour chat” ne signifie pas forcément qualité ! Tournez-vous vers des aliments conçus dans le respect des besoins originels de votre compagnon, en gardant la qualité en tête, et vous verrez rapidement ses soucis dermatologiques disparaître.

En quête d’une croquette pour l’aider à guérir de ses problèmes dermatologiques ?

Vous êtes au bon endroit ! Chez CROQ’ la Vie, notre crédo est la Santé par l’Alimentation© : nos croquettes pour chat sont conçues en suivant les critères de qualité alimentaire les plus stricts, et toujours dans le respect des Besoins Biologiques et Naturels de nos compagnons.

C’est ainsi que les croquettes pour chat CROQ’ la Vie ont déjà aidé bon nombre de matous à soigner leurs problèmes de peau, tout naturellement.

Et il n’y a pas de secret à cela : ce succès se trouve dans une composition adaptée aux besoins des chats, et de réelle qualité

  • Zéro légume, tubercule, légumineuse ou fruit
  • 70 % d’ingrédients d’origine animale, provenant d’abattoirs agréés à la consommation humaine
  • 21 % de glucides seulement
  • Une cuisson basse température
  • Des ingrédients français, pour une traçabilité optimale
  • Des tests menés en laboratoires indépendants contre les OGM, mycotoxines et métaux lourds : consultez-en les résultats ici

Une question sur les soucis de peau de votre chat, ou son alimentation, vous trotte dans la tête ? Posez-la-nous dans les commentaires ci-dessous, ou par email directement : nous sommes toujours ravis de vous partager notre expérience en matière de santé et d’alimentation animale !

retrouver tous les commentaires de cet article

Références

  1. [] Mammalogy – Adaptation, Diversity, Ecology, de A.George Feldhamer Lee C. Drickamer Stephen H. Vessey Joseph F. Merritt Carey Krajewski – edition Johns Hopkins University Press (4ème édition) – 27 mars 2015
  2. [] Effets secondaires Arsenic : R. Garnier, J. Poupon, A. Villa – Arsenic et dérivés inorganiques – Centre antipoison et de toxicovigilance de Paris, Hôpital Fernand Widal, France, 31/03/2008 ; [16-002-A-30] – Doi : 10.1016/S1155-1925(08)50377-6 : https://www.em-consulte.com/article/135054/arsenic-et-derives-inorganiques
  3. [] Toxicité digestive et nerveuse de la Pomme de terre – Centre antipoison Animal de l’Ecole Nationale Vétérinaire : https://www.centre-antipoison-animal.com/pomme-terre.html
  4. [] Le raisin : enregistré au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/raisin.html
  5. [] L’ail et l’oignon : enregistrés au Centre Antipoison Animal, Chapitre “plantes toxiques” : https://www.centre-antipoison-animal.com/oignon.html
  6. [] SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits Animaux) – Valorisation des sous-produits ou co-produits animaux : https://www.sifco.fr/valorisation#coproduits
  7. [] RÈGLEMENT (CE) No 1069/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL – du 21 octobre 2009 – établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine et abrogeant le règlement (CE) no 1774/2002 (règlement relatif aux sous-produits animaux) : https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:300:0001:0033:FR:PDF
  8. [] Viandes avariées recyclées aux Etats Unis et en Europe : https://www.amisdelaterre.org/communique-presse/tafta-ttip-la-viande-a-la-javel-s-approche-de-nos-assiettes/
  9. [] Squadrone S , Brizio P , Simone G , Benedetto A , Monaco G , Abete MC – “Presence of arsenic in pet food : a real hazard ?” (Présence d’arsenic dans les aliments pour animaux de compagnie : un danger réel ?) – Vet Ital. 29 décembre 2017; 53 (4) : 303-307. doi : 10.12834 / VetIt.530.2538.2. : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29307124 (Version entière au format PDF : http://www.izs.it/vet_italiana/2017/53_4/VetIt_530_2538_2.pdf
  10. [] M. Davies , R. Alborough , L. Jones , C. Davis , C. Williams , et DS Gardner, (2017) : Mineral analysis of complete dog and cat foods in the UK and compliance with European guidelines “Analyse minérale d’aliments complets pour chiens et chats au Royaume-Uni et conformité aux directives européennes.” : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5719410/#CR5
  11. [] Carciofi, A. C., Takakura, F. S., De‐Oliveira, L. D., Teshima, E., Jeremias, J. T., Brunetto, M. A., & Prada, F. (2008). Effects of six carbohydrate sources on dog diet digestibility and post‐prandial glucose and insulin response. Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition, 92(3), 326-336. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18477314
  12. [] De-Oliveira, L. D., Carciofi, A. C., Oliveira, M. C. C., Vasconcellos, R. S., Bazolli, R. S., Pereira, G. T., & Prada, F. (2008). Effects of six carbohydrate sources on diet digestibility and postprandial glucose and insulin responses in cats. Journal of Animal Science, 86(9), 2237-2246. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18469063
  13. [] Faculté de Médecine Vétérinaire de Montréal – Service diagnostic – Urology : https://www.medvet.umontreal.ca/servicediagnostic/materiel_pedagogique/urologie/uro_chimie.html
  14. [] FRC (Fédéraction Romande des Consommateurs) - Croquettes pour chat : la gamelle qui rend malade : https://www.frc.ch/croquettes-pour-chat-la-gamelle-qui-rend-malade/
  15. [] Bohlender JM (Klinik für Innere Medizin III, Universitätsklinik Jena, Erlanger Allee 101, Jena, Germany), Franke S, Stein G, Wolf G : Advanced glycation end products and the kidney - Am J Physiol Renal Physiol. 2005 Oct;289(4):F645-59 : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16159899

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Email
  • Imprimer

Vous aimerez lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour accepter notre Politique de confidentialité